Nous sommes une communauté créé le 18 Janvier  2017  dans le but de faire des serveurs innovant avec du contenu unique.

La communauté a pour but de rassembler un maximum de personne passionné par la même chose ainsi que toutes les communautés de nos Youtubeurs peu importe leurs nombres d’abonnés puisque pour beaucoup faire partager ses aventures sur Youtube est une passion, notre passion.

La FYU c’est aussi des heures sur Discord à rire et échanger avec nos joueurs. C’est aussi apprendre de nouvelles choses en partageant des expériences enrichissantes. A ce moment là, ce n’est pas qu’un simple groupe Steam. Ça devient quelque chose d’important, de soudé et d’organisé.

Le Conseil Noir

“Le premier Conseil Noir en holocom avec l’Empereur.”

Le Conseil Noir des Sith fut formé lors du développement du second Empire Sith par l’Empereur Vitiate. Ils siégeaient pendant treize siècles sur Dromund Kaas, dans la Citadelle Impériale avant de déménager sur Korriban, dans l’antique Académie Sith.

Le Conseil Noir était composé de douze membres et servait sous le règne de l’Empereur, d’organe de gouvernement. Chaque membre du Conseil possédait le titre de Seigneur Noir des Sith et contrôlait l’une des douze Sphères d’Influences au sein de l’Empire faisant du Conseil l’organisme le plus puissant de l’Empire après l’Empereur Sith lui-même. Les sièges du Conseil furent très disputés entre les Sith, avec des mandats de certains membres qui ne durèrent guère plus que quelques mois tandis que d’autres siégèrent pendant des décennies…

L’Organisation et la succession

En tant qu’instance dirigeante de l’Empire Sith, le Conseil Noir se composait de douze Seigneurs Sith, chacun ayant le titre de Seigneur Noir des Sith. L’Empereur Sith se retirant de plus en plus dans la solitude, le Conseil reprit la gestion d’affaires courantes de l’Empire. Un siège au Conseil faisait de son détenteur l’un des plus puissants individus, après l’Empereur et son corps bien évidemment. La manière de succession était simple, après la mort d’un membre, le Conseil Noir envoya de nombreux espions, manipulaient, mettait à l’épreuve et observa en secret les seigneurs noir des Sith digne de monter parmi eux. Ils se concertaient durant de longues périodes afin de choisir efficacement à vote unanime le remplaçant de l’ancien défunt membre du Conseil Noir précédent. Mais au cours de l’histoire, il y eut plusieurs manières d’obtenir un siège. L’Empereur lui-même pouvait choisir de nouveaux membres, comme il l’a fait après les deux purges du Conseil Noir.

“Le second Conseil Noir sur Korriban.”

La fonction et la responsabilités des 12 Membres.

Chaque membre du Conseil contrôlait l’une des douze Sphères d’Influences au sein de l’Empire, et divers Sith servaient chaque conseiller. Grâce à ce système, chaque Sith au sein de l’Empire répondait à une sphère, et toutes les organisations Impériales non-Sith dépendaient plus ou moins directement d’une ou plusieurs Sphères. Les Sphères des Délits Militaires‎ et de la Défense de l’Empire, aidées par la Sphère de la Stratégie Militaire, constituaient à travers ses trois conseillers le Ministère Impérial de la Guerre. Le conseiller à la tête de la Sphère du Renseignement Impérial supervisait le ministère du Renseignement, tandis que la Sphère de la Production et de la Logistique contrôlait le ministère de la logistique. Le conseiller chargé de la Sphère du Savoir Ancestral‎ commandait le Service de Récupération Impérial, tandis que la Sphère des Mystères travaillait dans le but de garder les secrets des Sith et la Sphère de la Philosophie Sith veillait à ce que le Code des Sith soit bien appliqué et que le sentiment belliqueux anti-Jedi se propage dans tout l’Empire. La Sphère de l’Expansion et de la Diplomatie a supervisé le Service Diplomatique Impérial et l’expansion des frontières Impériales, et la Sphère de la Loi et de la Justice faisait régner l’Ordre et la Justice au sein de l’Empire. Les deux dernières sphères, celle de la Technologie et de la Science Biotique, supervisaient les progrès technologiques de l’Empire et de la science médicale.